Sécurité à l’abord des écoles – Halte aux circulations dangereuses !

L’AIP a de nouveau saisi la mairie du 14e de plusieurs problèmes de sécurité aux abords des écoles, et particulièrement au croisement Jean Dolent-Faubourg Saint-Jacques et rue Leclerc.

A plusieurs reprises des parents ont eu de grosses frayeurs à cause de voitures circulant à vive allure rue du Faubourg Saint-Jacques, rue Jean Dolent ou rue Leclerc, ou stationnant de manière inappropriée dans l’une de ces rues, aux abords directs de l’école Arago.

  1. Au cours du mois de septembre, un enfant a failli être renversé alors qu’il traversait la rue du Faubourg Saint-Jacques sur le passage piéton au niveau de la rue Jean Dolent. La présence d’une personne employée par la mairie assurant la sécurité le matin à ce carrefour est évidemment une très bonne chose mais cela n’est pas suffisant et plusieurs pistes devraient être étudiées et mises en œuvre rapidement pour sécuriser ce carrefour en permanence et particulièrement aux différents horaires d’entrée et de sortie des écoles.
  2. L’école Arago a instauré un second accès rue Leclerc, pour répondre aux exigences sanitaires liées au Covid, mais cet accès n’a pas été pensé pour l’entrée et la sortie des élèves et aucune barrière, aucun aménagement ou protection n’ont été mis en place depuis un an malgré nos demandes répétées. Or, le trottoir ne permet pas aux parents d’accompagner ou d’attendre correctement les enfants à l’entrée ou la sortie, ce qui occasionne des débordements sur la rue ou des traversées dangereuses. Le stationnement des véhicules n’a pas été réduit ni réglementé correctement autour de cet accès à l’école.
  3. En outre, le marquage au sol au croisement Leclerc-Faubourg Saint-Jacques-place de l’Ile-de-Sein est totalement incohérent, voire dangereux : un passage piéton à moitié effacé dans la ligne naturelle du cheminement pour se rendre à l’entrée de l’école, boulevard Arago, est recouvert par une place livraison ! Et il est fréquent que des camions de la voirie ou d’autres véhicules y stationnent alors que les enfants (avec ou sans leurs parents) y passent matin, midi et soir.

Il faut donc repenser d’urgence les circulations piétonnes à ces croisements autour de l’école Arago. Lors du Conseil d’école du 18 octobre, nous avons demandé au représentant de la mairie l’installation de barrières de sécurité (type Vauban) dans l’immédiat, et suggéré une piétonnisation au moins partielle de la rue Leclerc.

D’autres solutions doivent aussi être envisagées : faire bénéficier la rue Leclerc du régime « rue aux écoles« , feux tricolores additionnels synchronisés sur ceux des croisements boulevard Arago et boulevard Saint-Jacques, ralentisseurs, panneaux ou figurines géantes de signalement de la présence d’enfants aux abords des écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code