Tous les articles par AIP

Aux parents de collégiens de 3eme | Dernière phase d’orientation de votre enfant

Aux parents de collégiens de 3eme : dernière phase d’orientation de votre enfant.

Vous allez émettre en ligne des vœux définitifs pour une 2nde générale et technologique – une 2nde Professionnelle – et/ou une 1ère année de CAP .

Pour ce faire, vous utiliserez la plateforme Educonnect comme aux trimestres précédents du 17 mai au 24 mai cette procédure ne doit pas être confondue avec affelnet qui concerne le lycée dans lequel votre enfant poursuivra ses études.

Après les conseils de classes du troisième trimestre, qui se tiendront fin mai 2024, il faut vous connecter le lundi 3 juin à partir de 14h, sur EduConnect, pour connaître l’avis définitif émis par le conseil de classe.

Attention au respect strict des dates d’ouverture et de fermeture de saisie des vœux.

Si vous rencontrez des difficultés pour vous connecter, vous pouvez vous adresser au collège dans les matinées du jeudi 23 mai et du vendredi 24 mai.

Soirée jeux « Lâche ton écran, on t’attend !! » au Collège | vendredi 3 mai 2024 à partir de 18h30

Collégiens et parents, la deuxième édition d’une soirée jeux sans écran du Collège Saint-Exupéry aura lieu à la fin de la semaine, le vendredi 3 mai, de 18h30 à 20h30.

Nous vous attendons donc nombreux pour jouer au UNO, LOUP GAROU,  DIXIT, PICTIONARY, TIMES UP ou tout autre jeu de votre choix que vous apporterez.

Que vous ayez eu le temps de remplir ou non le coupon, vous serez les bienvenus à partir de 18h30.

A vendredi,
L’AIP

Information sur les enfants à besoins éducatifs particuliers

Chers parents,

Notre association veille au bien-être des enfants et de leur famille.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que nous sommes à votre disposition pour échanger et vous renseigner sur les dispositifs existants pour les enfants aux besoins éducatifs particuliers.

Ces enfants doivent être accompagnés au quotidien pour un meilleur apprentissage. Plus l’enfant est pris en charge tôt et plus ses progrès seront visibles.

Seuls les parents peuvent effectuer une demande de prise en charge. Il leur appartient d’effectuer la démarche auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Cette démarche peut s’effectuer tout au long de l’année.

Si vous pensez que votre enfant a besoin d’un tel accompagnement, nous pouvons vous accompagner pour entamer ces formalités. N’hésitez pas à venir vers nous ! Vous pouvez d’ores et déjà consulter les deux fiches de présentation ci-après :

 

Nos enfants et les écrans | Retour sur les 3 conférences-débats-ateliers organisés au collège

Nos enfants et les écrans

Retour sur les 3 conférences-débats-ateliers organisés au collège. En janvier et février, le collège a organisé à l’intention des parents 3 sessions sur la “parentalité numérique”. Pour celles et ceux qui n’ont pu y assister, en voici un petit résumé.

Session n°1

Lors de cette première session du 16 janvier, Jonathan Danchet de l’association Florimont et Aurore Pelliet de l’association KocoyaThinkLab nous ont parlé des différents aspects du
numérique, des jeux en ligne, des réseaux sociaux et de l’attrait que ceux-ci pouvaient
représenter pour nos enfants. Ils nous ont parlé des classifications PEGI (Pan European
Game Information) qui ont évoluées récemment. Il y a les pictogrammes PEGI qui suggèrent l’âge en dessous duquel le film, la vidéo, le dvd ou le jeu informatique n’est pas
recommandé ; et il y a les pictogrammes PEGI qui donnent une indication sur le contenu du produit en termes de risques.
Les intervenants nous ont également invités à consulter le site https://www.faminum.com/
qui constitue une aide à la discussion familiale autour de ce sujet du numérique. Pour
accéder au site, il faut s’inscrire mais c’est entièrement gratuit.

Session n°2

La deuxième session du 30 janvier fut animée par Céline Gagnepain, consultante en
parentalité. Les deux animateurs de la première séance étaient également présents.

Nous avons commencé par un tour de table où chacun a pu dire ses inquiétudes dans la
pratique numérique de son ou ses enfants. Ces inquiétudes étaient diverses dans leur
intensité allant du souci de prévention jusqu’à la peur que son enfant « tourne mal » en passant par l’inquiétude pour sa scolarité. Plusieurs parents ont exprimé un conflit parfois
quotidien avec leur enfant concernant le respect des limites fixées dans l’usage des écrans.

L’intervenante nous a indiqué que son propos serait essentiellement accès sur la question
du lien que l’on a avec son enfant en sachant que le rôle du parent est la fois d’apporter
sécurité et liberté à son enfant. Elle a invité chacun à se questionner sur sa relation avec ses propres parents pour identifier éventuellement ce qui pouvait se rejouer.

Suite à l’usage du terme addiction par des parents, elle a formulé la différence entre
immersion dans un jeu et addiction à un jeu ; et, dans la plupart des cas, elle a indiqué qu’il s’agissait davantage d’immersion que d’une véritable addiction même si l’addiction aux écrans est reconnue par l’OMS depuis 2019.

Elle nous a indiqué que l’adolescence était propice au « foisonnement cérébral » qui mène à l’exploration, à la curiosité ; que cette exploration était bénéfique en soi et aussi qu’elle avait toujours une fin. L’atelier s’est déroulé sous la forme d’échanges entre les parents et l’intervenante qui en profitait pour développer des thèmes en fonction de la discussion.
Pour éviter une gestion du respect du temps d’écran qui peut s’avérer épuisante au
quotidien, elle a suggéré qu’il pouvait être parfois plus simple de n’accorder aucune heure
d’écran les jours d’école mais de laisser une liberté totale le mercredi et le week-end par
exemple. Elle a invité les parents à essayer de comprendre les jeux auxquels jouent leurs enfants car c’est souvent ce que l’on ne connaît pas dont on a le plus peur.
Elle a rappelé que l’adolescent a besoin de se sentir aimé pour ce qu’il est et non pas pour ce qu’il fait. Dans ce même registre, elle a insisté sur le fait que si l’enfant a besoin de liberté, il a également besoin de nous à des moments particuliers et qu’il est important de pouvoir répondre présent dans ces moments là.
En somme, elle a mentionné qu’il était important de s’intéresser à son enfant et de donner
du sens aux interdits que l’on pouvait lui fixer. Il a également été dit que les jeux vidéos
permettent de se déstresser, voire d’échapper à ses émotions. Il a également été souligné
que les jeux vidéos créent du lien social et qu’il s’agit d’un univers très intéressant. ​A noter également, qu’une “activité loisir” en sortant de l’école est bénéfique avant de faire ses devoirs.

L’atelier s’est terminé sur le thème de la frustration, de savoir la gérer et l’évacuer.​
Puis un tour de table a eu lieu où chacun a pu exprimer ce qu’il avait retenu de cet atelier.

Pour aider les parents qui se sentent dépassés un numéro vert est proposé par le “Réseau
Parentalité Créative”.

Session n°3

La troisième session du 29 février fut animée par Halima Moldi de l’association Florimont et Aurore Pelliet de l’association KocoyaThinkLab. Cette dernière session s’est déroulée sous la forme d’un atelier où les enfants avaient été invités à venir avec leurs parents.

Nous avons débuté par un tour de table où chaque famille pouvait indiquer ce qu’elle avait
mis en place, ou pas, suite aux sessions précédentes :

  • « Il a le droit le mercredi et sinon, je le laisse maintenant terminer sa partie (qui dure 20 mn)… » ;
  • « La permission est donnée le week-end car la semaine on est trop débordés… » ;
  • « Quand la différence d’âge est importante entre frères et sœurs, ce n’est pas toujours évident… » ;
  • « c’est surtout pendant les transports en voiture que nos enfants utilisent les écrans… » ;
  • « on s’est mis d’accord, une heure par jour et une heure trente le week-end…”.

Les animatrices ont ensuite proposé aux familles de préparer le mois des défis. A partir d’un support exemple, chaque famille était invitée à imaginer des activités qui pourraient être faites en commun parents-enfants et à les planifier sur la semaine avec l’idée de s’y tenir pendant un mois. Les exemples ne manquaient pas :

  • Soirée créative, dessin, peinture, écriture ;
  • Soirée lecture, chacun choisit un livre et lit l’extrait qu’il préfère ;
  • Sport en famille, match de foot, yoga, juste se défouler dans un parc ;
  • On joue, on lit, on se raconte des blagues ;
  • Soirée musique, on chante, on danse, on joue d’un instrument ;
  • Dîner sans écran, télévision éteinte et téléphone au repos ;
  • Concours de poésie ;
  • Aventure de plein air, musée, pique-nique ;
  • On cuisine tous ensemble ;
  • Concours de cuisine, les parents contre les enfants ;
  • Journée de bénévolat en famille.
A la fin de l’atelier, un tour de table fut proposé pour que chaque famille puisse dire le
résultat de leurs échanges :
  • « On a d’abord essayé de caser les devoirs et la lecture… » ;
  • « c’était un peu difficile à trouver… » ;
  • « on se rend compte finalement que nos enfants ont des activités sans écran plus que l’on imaginait… » ;
  • « nous avons élargi aux activités entre amis plutôt qu’uniquement en famille… » ;
  • « la semaine, c’est compliqué… » ;
  • « nous avons programmé des soirées peinture et travaux manuels… » ;
  • « et aussi de cuisiner ensemble… » ;
  • « nous avons prévu des sorties, des spectacles et un concours de cuisine… ».

L’atelier s’est terminé par un quizz « en ligne » sur les notions vues durant les trois sessions.

A chacune des sessions, il y avait entre une dizaine et une vingtaine de famille. Cela peut
sembler peu au regard des 320 élèves inscrits au collège. Toutefois, les familles présentes
ont apprécié l’initiative du collège, la compétence des intervenants et la qualité des
échanges.

Soirée jeux à Arago – un véritable succès !

Une fois encore la soirée jeux, organisée par l’AIP et la FCPE, a rencontré un vif succès.
Une cinquantaine d’enfants et leur famille sont arrivés au fur et à mesure; une ambiance conviviale, calme et joyeuse s’est installée.
Ce fut l’occasion de s’essayer à de nouveaux jeux, de construire, de se perfectionner aux échecs… Les parents ont pu accompagner les jeux, jouer mais aussi discuter et se retrouver entre parents.
A 20h, le préau était encore bien rempli, petits et grands ont participé au rangement !
Un grand merci à tous ceux qui ont participer et permis à ce beau moment et à l’année prochaine!

Bonne année 2024 !

Nous vous souhaitons une nouvelle année remplie de bonheurs à partager, de réalisations personnelles et professionnelles, de moments pour se retrouver et se raconter, mais aussi des rêves à n’en plus finir.

L’AIP c’est plus qu’une association de parents d’élèves, c’est aussi le lieu où nous pouvons échanger, faire preuve de créativité, tisser des liens … parce que nous partageons le même quartier, les mêmes écoles et que nos enfants sont les premiers bénéficiaires de cette belle dynamique.

L’année 2023 a été l’occasion (une fois encore) de partager des moments forts au travers de nos actions en direction de tous les élèves (maternelle, élémentaire, collège), de tous les parents, en lien avec les équipes enseignantes et éducatives du groupe scolaire Dolent/Arago/Saint-Exupéry.

Grâce à votre confiance, votre présence, toujours renouvelée, élection après élection, animation après animation, rencontre après rencontre, nous poursuivons notre engagement à vos côtés pour permettre une belle harmonie au quotidien dans la scolarité de vos enfants. Merci à vous tous pour ce que vous êtes dans toutes vos différences et pour tout ce que vous apportez à l’AIP !

Rendez-vous en 2024 à nos petits-déjeuners dans ou devant les établissements scolaires, à nos assemblées générales, aux conseils d’école, aux conseils d’administration, aux conseils de classe, à nos soirées festives sur différents thèmes (jeux, diner du monde, concours pâtisseries, pique-niques…), devant nos bacs à compost et jardinières… ou simplement au détour d’une rue pour continuer à construire ensemble !

Chaleureuse année 2024 !

Kristel Turgis
Présidente de l’AIP