L’AIP demande le retour le plus large possible des enfants à l’école

Voici l’email adressé par l’AIP au Rectorat aujourd’hui pour demander le retour le plus large possible des enfants à l’école dans les meilleurs délais et la mise en place du dispositif 2S2C :

Paris, le 12 Juin 2020

A Monsieur Marc TEULIER, Directeur académique des services de l’Éducation nationale chargé des écoles et des collèges

Monsieur le Directeur académique des services de l’Éducation nationale,

En tant que représentants des parents d’élèves des écoles maternelle Jean Dolent et élémentaire 88 Arago, nous souhaitons, par le présent courrier vous faire part du grand désarroi dans lequel se trouvent bon nombre des parents que nous représentons.

Le 14 mai dernier, une partie des élèves parisiens ont repris le chemin de l’école après la longue période de confinement qu’a traversé l’ensemble de notre pays.

Compte-tenu du contexte et des incertitudes qui pesaient encore il y a un mois sur l’évolution de la pandémie en France, l’académie de Paris a choisi d’adopter une posture prudente, en fixant des conditions d’accueil dans les établissement parisiens plus restrictives que celles qui étaient établies par le protocole sanitaire de l’éducation nationale à l’échelle nationale.

Il y a un mois, cette prudence semblait légitime à tous et les familles qui souhaitaient un retour à l’école mais n’ont pas pu en bénéficier s’en sont accommodées et ont poursuivi leurs efforts pour lutter contre le virus. Les directrices de l’école maternelle et de l’école élémentaire, confrontées à la mise en oeuvre complexe de ce protocole très strict, ont développé des trésors d’imagination et d’organisation pour parvenir à faire revenir quelques enfants volontaires grâce aux quelques places disponibles qui leur restaient après l’accueil des enfants définis comme “prioritaires”.

Progressivement, l’ensemble du pays s’est déconfiné. L’activité économique a repris progressivement, les commerces, les cafés, les parcs et jardins ont rouvert leurs portes et les parisiens ont le sentiment d’un retour à un vie “presque” normale.

Seules les écoles n’ont pas suivi cette évolution positive et sont restées figées dans la situation d’il y a un mois. Pourtant en annonçant la phase 2 du déconfinement le jeudi 28 mai, le ministre de l’éducation nationale affirmait avec force que “toutes les familles qui le souhaitent devraient pouvoir scolariser leurs enfants au moins sur une partie de la semaine”. Aujourd’hui les contraintes qui s’imposent aux directrices de nos écoles rendent cette affirmation inapplicable.

Un grand nombre d’enfants qui souhaitent retourner à l’école, qui ont besoin de retourner à l’école, sont contraints de rester chez eux.

Cette différence entre les annonces gouvernementales et la réalité de terrain est incompréhensible pour beaucoup de parents. Elle suscite une colère légitime des parents, une grande déception pour les enfants qui ne peuvent pas reprendre le chemin de l’école et elle place toute la communauté scolaire dans une situation de tension inacceptable.

En tant qu’association de parents d’élèves, nous ne pouvons pas nous substituer au comité scientifique concernant l’assouplissement du protocole, mais nous demandons une reprise à 100% des enfants dans les meilleurs délais. Les écoles maternelles et élémentaires subissent des contraintes sanitaires plus importantes que les collèges, ce qui continue de nous interroger.

Nous demandons également la mise en place du dispositif 2S2C proposé par l’Etat pour permettre aux élèves qui ne sont pas accueillis en classe de bénéficier d’activités sportives ou culturelles collectives.

La fin de l’année est proche mais ils n’est pas trop tard pour permettre à tous les enfants de reprendre le chemin de l’école. Il est inenvisageable que ces derniers soient contraints de passer presque six mois entiers sans bénéficier de ce cadre indispensable de socialisation et d’apprentissage.

Nous attendons, pour finir, une rentrée scolaire en septembre pour 100% des enfants, à 100%, avec 100% de leurs enseignants.

Nous vous remercions par avance pour l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier et pour la diligence des mesures que vous prendrez pour y donner suite.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur académique des services de l’Éducation nationale,  l’expression de toute notre considération.

Kristel Turgis

Présidente de l’Association Indépendante des Parents d’élèves du groupe scolaire Dolent-Arago-Saint Exupéry, Paris 14è

Copies adressées à

Madame Carine PETIT, Maire du 14ème arrondissement,

Madame Agnès Bertrand, Maire adjointe aux affaires scolaires, à la réussite éducative et aux rythmes scolaires,

Monsieur Hervé TROMEUR, Inspecteur de l’Education Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code