Opération « Piles solidaires » au collège Saint-Exupéry

Le collège Saint Exupéry a décidé de s’associer à la 4e édition de l’opération « Piles solidaires » menée par Screlec (éco-organisme en charge du recyclage de piles) et l’ONG « Electriciens sans frontières » pour soutenir un projet solidaire de développement durable très concret.

Objectif  de l’opération ? 

Apporter de l’électricité dans les centres de santé de Enyellé et Epena, au Nord du Congo.

Comment agir ? 

Rapporter le maximum de piles usagées et petites batteries au collège !

bac de collecte dans le hall d’entrée et devant la salle des professeurs

Pourquoi agir ?

– Parce que l’accès aux soins demeure une difficulté majeure des populations congolaises. La situation sanitaire des populations locales est désastreuse, les équipements et infrastructures sanitaires sont largement insuffisants. Depuis quelques mois, les centres de santé d’Epéna et d’Enyellé profitent de la mise à disposition de médicaments fournis par l’ASLAV et de nouveaux bâtiments permettent aux sœurs de soigner les malades dans de meilleures conditions. L’eau courante vient d’être installée dans les deux centres mais les soins et accouchements de nuit se déroulent toujours avec des lampes à pétrole. Tous les cas médicaux un peu compliqués sont orientés vers les centres hospitaliers « les plus proches ». Pour Epéna il se situe à Impfondo (3 heures de route) et pour Enyellé il faut se rendre à Bétou (à deux heures de piste en saison sèche) ou à Impfondo (7h de piste ou 4h par voie fluviale).

– Parce qu’il s’agit d’une démarche éducative qui permet de se sensibiliser aux bonnes pratiques écoresponsables. Recycler ses piles c’est :

  •  éviter de gaspiller des ressources naturelles rares ou présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc ou le nickel
  •  limiter tout risque de pollution des sols et réduire l’impact environnemental sur la faune et la flore
  • produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée (Acier, Zinc, Plomb, Cobalt ou Cadmium, etc…) qui seront utilisés dans de nombreuses industries.
  • éviter d’introduire des traces de métaux lourds dans les ordures ménagères encore contenus dans certains types de piles et batteries.


Alors, nous comptons sur vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code